Une maraude avec les bénévoles de la Croix Rouge

Une expérience qui m’a fait relativiser sur ma situation et qui m’a aider à ne pas pleurer sur mon sort ….
Omar 21 ans, un jeune de la Visitation qui raconte une soirée pas comme les autres …

Cette soirée ou j’avais vu des gens de la société mais qui ne les ont vraiment pas !
Durant cette expérience marquante, j’ai pu apercevoir (je crois qu’on les appels les marginaux).

J’ai pu rencontrer plusieurs personnes de toute origines .
Des familles , des couples , des enfants …tous vivaient dans la rue ou ils affrontent ce froid glaciale marseillais .

Ce que j’ai pu retenir à travers cette expérience , c’est qu’à part la Croix rouge et sûrement d´autres asso du même type, personne ne fait rien pour ces pauvres gens.
Un ami qui m’a accompagné avait posé une question à Ludovic :

– D’après ce que t’as vu, Est ce qu’on sort de la rue facilement ?

photo (44)Ludovic répond :

– c’est très dur de s’en sortir, depuis que j’y suis j’ai vu très peu de cas.

Malgré leurs situations délicate , ils sont pleins de courage et de détermination
C’est ceux qui m’a ouvert les yeux sur la force et la résistance
de l’être humain dans l’adversité mais aussi le mépris que l’on peut avoir pour ceux qui ratent une partie de leurs vie .

 

 

Par le billet de WE record , j’ai pu voir le travail considérable des bénévoles de la Croix rouge et connaître leurs structures.

Je tiens à remercier l’organisation de la Croix rouge et surtout WE record qui m’a incité à développer ma générosité envers ces gens qui hier été comme nous et aujourd’hui ont ce statut de SDF.

Ils sont nous et nous somme eux …

Vive la république

Signée Omar Touzini alias « marroco clando »

Pages: